presentationequipeabonnementboutiquepubContact

CARROSSERIE > N°717 > Juin - Juillet 2018 Portrait > DAF TRUCKS 90 ans et en pleine forme ! C'est le 1er avril 1928 que Hub van Doorne ouvre un petit atelier de forge, soudure et mécanique au coin de Coolen, la brasserie locale d'Eindhoven. La crise économique du début des années 30 incite l'entrepreneur et son frère Wim à faire évoluer le champ de leurs prestations et ils commencent à fabriquer des remorques dès 1932. Le nom de la compagnie devient Van Doorne's Aanhangwagen Fabriek (ou fabrique de semi-remorques Van Doorne), ce qui donne en abrégé DAF. Le recours à la soudure en lieu et place d'assemblages mécaniques permet à DAF de proposer des remorques pratiques, solides et plus légères, donc affichant une charge utile plus élevée. Dès 1936, DAF lance une remorque porte-conteneurs, l'ancêtre des solutions multimodales actuelles. LES DÉBUTS DES CAMIONS C'est en 1949 que la production du premier camion DAF est lancée et que le nom de l'entreprise devient Van Doorne's Automobiel Fabriek. Un an plus tard, une usine dédiée à la production de camions 3, 5 et 6 tonnes est inaugurée ; les débuts de l'histoire des camions DAF. Après avoir monté, dans un premier temps, des moteurs Hercules et Perkins sur ses camions, DAF développe en 1957 ses premiers moteurs. DE NOMBREUSES ÉVOLUTIONS TECHNIQUES Deux ans plus tard, DAF améliore le moteur diesel DD575 en l'équipant d'un turbocompresseur. Ensuite, le constructeur néerlandais va poursuivre le développement de ses modèles en apportant parfois des solutions techniques inédites et, plus souvent, des solutions éprouvées permettant d'améliorer le confort, la sécurité ou les performances. C'est ainsi qu'en 1973, DAF est le premier constructeur à introduire le principe de refroidissement intermédiaire de l'air de suralimentation (Intercooler). Dans les années 1980, DAF lance ATi (pour Advanced Turbo Intercooling), une forme améliorée du refroidisseur intermédiaire de l'air de suralimentation, qui fournit davantage de puissance et d'efficacité grâce à un affinement de la technologie d'injection et à l'optimisation de la forme de la chambre de combustion. En 2005, DAF adopte le moteur MX Paccar, actuellement installé sur tous les poids-lourds de la marque et sur plus de 40 % des camions Kenworth et Peterbilt fabriqués. DES CABINES ET DES HOMMES Jusqu'au début des années 50, les camions DAF qui quittent l'usine sont de simples châssis surmontés de la calandre à sept bandes chromées et équipés d'un siège temporaire en bois. En 1951, DAF introduit sa propre cabine aux arêtes arrondies et à la calandre inclinée notamment pour améliorer les performances aérodynamiques. Le conducteur dispose en plus d'un siège suspendu pour un meilleur confort. Dans les années 1960, DAF lance une cabine conçue pour le transport international : le DAF 2600 est équipé de deux lits et de fenêtres panoramiques et, en 1969, DAF est l'un des premiers fabricants à introduire un mécanisme de basculement sur une cabine avancée pour améliorer l'accès à la mécanique. Lancé en 1988, le concept « Space Cab » de cabine « grand confort » pour le transport international est encore amélioré en 1994 avec la « Super Space Cab », plus large. LE RACHAT PAR PACCAR C'est en 1996 que DAF devient une entreprise du groupe américain Paccar. Le développement des camions se poursuit avec le lancement des nouvelles séries LF, CF et XF en 2001 et 2002. Une gamme complète de nouveaux modèles Euro 6 entre en production en 2013 et, en 2017, les nouveaux CF et XF sont élus « International Truck of the Year 2018 ». DAF travaille aussi sur le développement du platooning (conduite en peloton) et fait une démonstration de sa technologie dès 2015. Par ailleurs, il participe aux principaux projets de développement technologique européens pour parfaire son expérience des groupes motopropulseurs électriques et hybrides alternatifs. Aujourd'hui présent sur les cinq continents, DAF fabrique ses camions aux Pays-Bas, en Belgique, au Royaume-Uni et au Brésil et emploi plus de 10 000 personnes. Le temps du petit atelier à côté de la brasserie d'Eindhoven est bien loin. Le constructeur d'origine néerlandaise de camions vient de fêter ses 90 printemps. C'est en effet le 1er avril 1928 (ce n'est pas un poisson) que l'ingénieur néerlandais Hub van Doorne fonde son atelier de construction à Eindhoven. Depuis, la marque a largement évolué pour devenir un acteur majeur du monde des transports du XXIème siècle. Retour sur près d'un siècle d'histoire. Photos X D.R. Hub et Win Van Doorne, les deux frères fondateurs de DAF, ici dans les années 60. C'est dans ce petit atelier situé à côté d'une brasserie que l'aventure DAF a commencé. Les premiers camions DAF, reconnaissables à leur calandre. Ce DAF DS575 de 1968 dispose d'un moteur turbo-diesel. DAF a produit plusieurs milliers de véhicules militaires, dont ce modèle de type YA328. Photos X D.R. L'AVENTURE AUTOMOBILE Le DAF 2600 : le transport international des années 60. DAF s'est aussi aventuré dans le monde de l'automobile entre 1958 et 1976, date à laquelle cette activité, non rentable, a été rachetée par Volvo. Les autos DAF ont marqué leur temps par leur transmission Variomatic, faisant appel à un variateur, comme sur une Mobylette. La voiture est ainsi particulièrement facile à conduire puisqu'il suffit de positionner le sélecteur de vitesse vers l'avant ou vers l'arrière et d'accélérer pour partir ; pas non plus de rétrogradage pour l'arrêt. La gamme se composera de plusieurs modèles, des premières 600 aux dernières 66 en passant par les 33 et 44. Une large partie du musée DAF est consacré aux autos de séries mais aussi à des dérivés civils ou militaires plus rares ainsi qu'à quelques modèles de compétitions, dont d'étonnantes monoplaces équipées de transmissions Variomatic. La boîte de vitesse à variateur a même équipé des monoplaces !