presentationequipeabonnementboutiquepubContact

CARROSSERIE > N°726 > Août - Septembre 2019 Dossier > SMART REPAIR Une opportunité de développement Longtemps cantonné à la réparation de petites « pocs » ou rayures sur la carrosserie, le Smart ou Spot Repair se développe avec le lancement de nouveaux produits et des méthodes de réparation dédiés. De quoi ouvrir de réelles perspectives de développement pour les carrossiers, notamment avec le développement de la remise en état des véhicules avant restitution en LOA et LLD. Le principe du Smart Repair, c'est de réparer de « petits » éléments simples sans démontage ou avec un démontage facile. Avec le développement de nouveaux produits spécialement développés par les fabricants de peinture (séchage rapide, mouillé sur mouillé, nouveaux conditionnements...), il est désormais possible de développer une activité de Smart Repair au sein de l'atelier à la fois efficace et rentable. A condition toutefois d'adapter ses méthodes de travail et l'organisation de l'atelier. Dès lors, il devient possible de s'attaquer à de nouveaux marchés, comme la réparation de petits éléments sans immobilisation longue du véhicule ou la remise en état avant restitution des véhicules à la fin d'un contrat de location ou avant intégration dans un parc VO. Nous avons demandé à des fabricants de peinture de nous expliquer quels sont les produits et process adaptés à ce type d'activité. PPG Chez PPG, Julien Bauer, responsable Produits, Centre de formation & Coordination technique et Jean-Marc Pettinotti, responsable National Constructeurs & Services, définissent le Smart Repair comme « une activité qui, auparavant, était limitée aux petites griffures. Aujourd'hui, il s'agit d'une solution beaucoup plus large et qui correspond de plus en plus à une attente des carrossiers dans la mesure où les chocs sont de moins en moins nombreux et de moins en moins importants ». Ce phénomène est en grande partie lié au développement des aides à la conduite et systèmes de freinage automatique d'urgence sur un nombre croissant de véhicules. Les ADAS en tous genres permettent de limiter l'impact et donc de générer des chocs moins importants. « Cependant, le Smart Repair ne concerne pas seulement les réparations après chocs. Désormais, ce type de technique de réparation, généralement sans démontage, est parfaitement adapté à la rénovation ou la remise en état de véhicules destinés à la revente en occasion. C'est notamment le cas des voitures issues de la location (LOA et LLD) qui ont le vent en poupe actuellement. C'est de ce double constat que nous sommes partis pour élaborer des solutions de réparations rapides pour ce type d'intervention » expliquent les responsables. Dans le même temps, PPG a également pris en compte les priorités des carrossiers qui souhaitent bien entendu augmenter le volume d'ordres de réparation, diminuer les délais de réparation mais aussi abaisser leurs coûts. « Même si la méthode de réparation ou la technologie de mise en œuvre est différente, il convient de veiller à la rentabilité de l'atelier » rappellent les responsables de PPG. Les solutions « Smart Repair » proposées par PPG prennent en compte quatre grandes composantes : 1) Le matériel (spectrophotomètre, MoonWalk) qui peut permettre d'exploiter les temps masqués et donc augmenter la productivité ; 2) Les produits de haute technologie, qui permettent d'abaisser les temps de séchage et d'application ; c'est notamment le cas de l'apprêt U.V. capable de sécher instantanément puisqu'il lui suffit de 5 à 15 secondes. Autre exemple : l'apprêt mouillé sur mouillé, idéal sur des pièces neuves ou encore le vernis à séchage rapide (5 minutes). Le carrossier doit avoir en permanence à l'esprit l'arbitrage entre le volume de travail, le coût de la main d'œuvre et le temps d'immobilisation du véhicule. 3) Le process au sein de la carrosserie. Les centres de formation PPG assurent des formations spécifiques dédiées au Smart Repair qui permettent notamment d'appréhender les différents process de réparation avec les temps impartis. La bonne appréhension de ces éléments constitue un élément essentiel dans la rentabilité future de l'activité de Smart Repair. 4) Le package de services PPG. En tant que fournisseur de peinture de premier rang, PPG est capable de mesurer la rentabilité des ateliers, d'apporter des conseils par rapport à l'organisation afin de l'optimiser, d'améliorer les temps opérationnels, utiliser les temps masqués etc. Il convient bien entendu d'étudier le flux des véhicules dans l'entreprise et de dissocier les réparations qui nécessitent un démontage de celles sans démontage. Le sans démontage, cœur du Smart Repair, nécessite des méthodes de réparations adaptées avec des process et des produits adaptés. « Le Smart Repair concerne des surfaces limitées. Le temps d'intervention, entre le moment où le véhicule entre dans l'atelier et le moment où il en ressort réparé, doit être de 50 minutes pour un élément. Dans le cas d'un défaut majeur avec mastic, le temps doit être d'environ 80 minutes pour un élément » explique Julien Bauer. Concernant les réparations avec démontage, il faut mettre en place des process avec des temps très réduits qui permettent de dégager une valeur ajoutée. De ce point de vue, la solution de préparation automatisée des couleurs MoonWalk et l'utilisation de produits « rapides » permettent aux opérateurs d'optimiser leur productivité, la machine élaborant la peinture toute seule et les temps de séchage pouvant être réduits au maximum. PPG propose aussi des solutions sous forme d'aérosols avec une durée de vie illimitée ce qui permet de dégager des gains de temps au niveau du nettoyage des outils et d'utiliser moins de solvants pour le nettoyage des pistolets. BASF (R-M & GLASURIT) Pour Thierry Leclerc, Responsable du Département Technique Europe de l'Ouest - BASF France Division Coatings, « La spécificité des interventions de type One Stop ne reposent pas uniquement sur des produits, mais également sur des process et de l'équipement spécifiques, permettant de travailler rapidement sur des surfaces les plus petites possibles. Les produits utilisés dans ces process sont bien évidemment à séchage très rapide, comme par exemple l'impression apprêt 151-170 de Glasurit ou l'impression apprêt UVA Light Filler de R-M, mono composant et prêt à l'emploi, qui sèche en 20 secondes seulement sous rayonnement UVA. Ses propriété anticorrosion permettant une application directe sur métal nu, il suffit de quelques minutes pour réaliser l'opération de préparation de surface d'un spot repair. Le vernis est également un point essentiel de ce type de réparation. Le vernis Rapid Clear de R-M ou 923-610 de Glasurit est d'utilisation très flexible, autorisant un séchage en 5 min sous IR ou en 15 min à l'air libre pour pouvoir libérer rapidement l'aire de réparation sans utiliser d'énergie pour le séchage ». Il poursuit : « L'industrialisation de la réparation en une journée, que l'on peut qualifier de carrosserie ambulatoire, nécessite une organisation parallèle, spécifique et dédiée pour procurer les gains de productivité espérés. Il convient de disposer d'un équipement permettant de réaliser les différentes opérations sans avoir besoin de déplacer le véhicule avec une aire multifonction avec table élévatrice, moyens de ponçage, d'application et éventuellement de séchage. Les consommables doivent bien sûr également être adaptés aux interventions sur de petites surface (ponceuse et abrasifs 75 mm, petits pistolets pour les spots, ....). Les exemples de mise en place réussie de cette activité au sein d'une carrosserie ont tous mis en évidence l'importance d'avoir un compagnon dédié et spécifiquement formé pour ces interventions, qui comprennent de la petite tôlerie, de la préparation, de la peinture, et souvent du débosselage. Le réceptionnaire carrosserie joue également un rôle important. C'est lui qui doit décider de la faisabilité d'une intervention dans le flux des réparations en une journée. Il doit pour cela tenir compte de plusieurs facteurs, comme la nature des dégâts, le nombre de panneaux, la structure du coloris (bi ou tri couche..) la possibilité d'intervenir sans démontage.....Une expertise basée sur l'expérience, et complétée par une formation spécifique ». AXALTA (CROMAX - SPIES HECKER - STANDOX) Axalta offre aux ateliers de carrosserie la souplesse nécessaire pour adapter leur charge de travail aux bons produits, en trouvant un équilibre parfait entre vitesse et consommation d'énergie tout en garantissant des résultats satisfaisants. Désormais, une pièce de carrosserie peut être remise en état en seulement 36 minutes. Chez Cromax, le Système Énergie Ultra Performance offre aux carrossiers réparateurs des temps de traitement plus rapides tout en réduisant leur consommation énergétique. Il comprend les lingettes de prétraitement du métal PS1800, les nouveaux Apprêts Sans Ponçage Ultra Performance NS2081, NS2084 et NS2087, les Apprêts Énergie Ultra Performance PS1081, PS1084 et PS1087, la base Mate Cromax ou Base Mate Cromax Pro et le Vernis CC6700 Énergie Ultra Performance. La gamme de produits Speed-TEC Spies Hecker comprend l'apprêt Mouillé-sur-Mouillé Permasolid Speed-TEC 5550, l?Apprêt Permasolid Speed-TEC 5500 et le Vernis Permasolid Speed-TEC 8800. Leur utilisation combinée avec la Prélaque Permahyd Hi-TEC 480 permet aux carrossiers de traiter les réparations en un temps record. L'utilisation complète de la gamme permet aux carrossiers d'opter entre un séchage à 60 °C, à 40 °C ou même sans aucun séchage forcé, à 20 °C, ce qui permet d'économiser jusqu'à 70 % d'énergie dans les ateliers de carrosserie. Son équivalent chez Standox, l'apprêt Mouillé-sur-Mouillé VOC-Xtreme U7650, affiche les mêmes performances. Là encore, l'ensemble du système Xtreme de Standox peut être séché à 40 °C ou même à 20 °C, ce qui le rend très économe en termes d'énergie. Ces différents produits accélèrent les temps de traitement jusqu'à 50 % et permettent d'économiser jusqu'à 70 % d'énergie. Même sans séchage forcé, le temps de traitement se limite à 75 minutes. En utilisant ces apprêts sans ponçage et ces vernis à séchage ultra-rapide, les carrossiers peuvent offrir à leurs clients un service rapide, en 1 journée ou même quelques heures. Axalta conseille : « Pour être performant, il faut être méticuleux, ne pas préparer plus de produit que nécessaire. Les véhicules sur lesquels le spot repair va être exécuté doivent être identifiés et faire partie d'un flux différent dans l'atelier. Dans le cadre d'opérations dans la journée et afin de respecter la promesse faite aux clients, une zone spéciale avec une équipe dédiée est idéale. Avant tout, une formation est nécessaire pour bien connaître ces process et l'offre produits. Le centre de formation d'Axalta à Mantes propose ce type de formations. Nous encourageons également la mise en place de ces formations en décentralisé chez les distributeurs, chez qui un nombre d'important de journées de découverte ont été organisées ». Photos X D.R.