presentationequipeabonnementboutiquepubContact

Accès libre au magazine "Carrosserie"

Pendant la période de confinement "Covid-19",
la rédaction vous propose de consulter en ligne gratuitement
votre magazine "Carrosserie".

Créez votre compte !


CARROSSERIE > N°727 > Octobre 2019 Carrosserie automobile Réparabilité > VOLKSWAGEN T-CROSS Taille mini, résistance maxi Avec sa nouvelle plateforme, le T-Cross n'est pas le plus souple de SUV. Tôles à ultra-haute limite élastique et multiplexage généralisé imposent une lecture attentive des méthodes de réparation. En matière de SUV, le groupe Volkswagen nourrit l'ambition de proposer, via l'ensemble de ses marques, un modèle tous les 10 cm. Après le T-Roc, voici donc son petit frère, le T-Cross qui mesure tout juste 4,11 mètres de long, contre 4,23 mètres pour le T-Roc. Les deux modèles diffèrent plus qu'il n'y paraît. Malgré des empattements relativement proches (2,56 m pour le T-Cross contre 2,59 m pour le T-Roc), ils ne partagent pas le même soubassement. En effet, le T-Cross est le premier SUV Volkswagen à être élaboré à partir de la plateforme modulaire pour moteur transversal MQB-A0. Il partage donc davantage d'éléments avec la dernière Polo, produite aussi dans l'usine espagnole Volkswagen Navarra, près de Pampelune. 8 TÔLES SUR 10 EN ACIER HLE Sur le T-Cross, les aciers dits doux représentent encore un peu plus de 20 % de la structure mais ils sont pratiquement tous regroupés en partie arrière. Les aciers dont la résistance est supérieure à 420 MPa (de très haute à ultra haute limite élastique) sont utilisés en très large proportion. Les panneaux de côté disposent d'un pied milieu avec un renfort de charnière formé à chaud. Les longerons avant et les renforts des panneaux de côté sont réalisés à partir de tôles dont la résistance est supérieure à 1 000 MPA alors que les passages de roues, l'ensemble des traverses, tôles de plancher et tablier sont en tôles à haute limite élastique, permettant le remplacement partiel à condition de respecter les zones de coupe préconisées. Après assemblage, la rigidité de la carrosserie du T-cross atteint 23 400 Nm/°. En partie arrière, par rapport à la Polo, des renforts au niveau des passages de roue et du plancher ont été ajoutés pour tenir compte de la banquette arrière coulissante et de la forme élevée de la carrosserie. Ces composants forment le cadre structurel assurant la rigidité autour des passages de roue, des montants C intérieurs et de la traverse de pavillon. Il s'agit de longerons de plancher arrière intérieurs et extérieurs ainsi que plusieurs renforts supplémentaires pour les passages de roue. LE MULTIPLEXAGE POUR PLUS DE SÉCURITÉ Avec la plateforme MQB-A0, de nombreuses fonctions de sécurité innovantes font leur apparition. Le T-Cross est équipée de série de rétracteurs de ceinture à l'avant et à l'arrière pour les places extérieures des sièges. En combinaison avec le système de protection proactive des occupants, des rétracteurs de ceinture réversibles sont disponibles à l'avant. Le multiplexage des systèmes de sécurité active avec les systèmes de sécurité passive permet de créer de nouvelles fonctions de protection préventives comme l'alerte d'occupation sur toute la rangée de la banquette arrière. Le T-Cross dispose de six airbags : conducteur (60 litres), passager (116 litres), latéral avant (11 litres par côté), de tête (26,4 litres par côté). Toutes les ceintures de sécurité sont à trois points avec limiteurs d'effort. DEUX MOTEURS MAIS DE MULTIPLES AIDES À LA CONDUITE Au lancement, le T-Cross dispose de deux moteurs à essence 3 cylindres. Il s'agit du 1.0 l 95 et 115 ch. Le moins puissant des deux peut uniquement être associé à la boîte mécanique à 5 vitesses alors que l'autre est associé soit à une BVM6, soit une DSG7. Le train avant est de type McPherson. L'essieu arrière semi-rigide reçoit, selon la motorisation, des disques ou des tambours. Par rapport à la Polo, les trains roulants sont rehaussés de 20 mm. Le frein de stationnement reste mécanique. La taille des pneus s'échelonne de 16? à 18? pour un diamètre de 665 mm. La direction assistée est de type électromécanique (C-EPS) avec capteur d'angle de braquage intégré. Le petit SUV VW propose de nombreuses aides à la conduite : Front Assist, freinage d'urgence, détection des piétons et cyclistes, régulateur adaptatif, maintien dans la voie, surveillance des angles morts, assistance de sortie de stationnement, caméra de recul, détecteur de fatigue... CLIMATISATION À RÉGULATION AUTOMATIQUE EN OPTION Le T-Cross peut être équipé d'un climatiseur à régulation manuelle ou de la Climatronic bi-zone. Le « climat de confort » en fonctionnement auto est défini dans l'habitacle par deux détecteurs de température, le capteur d'ensoleillement et le transmetteur d'humidité de l'air. Le transmetteur d'humidité de l'air se trouve dans le détecteur de pluie et de luminosité directement sur le pare-brise. Il évalue le point de condensation de l'air de l'habitacle au niveau du pare-brise. Ceci permet un mode recyclage de l'air ambiant et empêche la buée sur le pare-brise. Selon le pays, le fluide frigorigène R134a (capuchon noir) ou R1234yf (capuchon gris) peut être utilisé dans le circuit frigorifique. Ceci est identifié sur la plaque signalétique du climatiseur dans le compartiment moteur. A noter que le circuit frigorifique du T-Cross n'a pas besoin de l'« échangeur de chaleur interne » installé sur la Golf 7. Selon le niveau d'équipement ou les options, les projecteurs halogènes peuvent laisser place à des systèmes full LED. Les fonctions de feux de croisement, feux de route, clignotants et feux de position / feux de jour sont regroupés dans un unique boîtier. Le réflecteur intérieur est un élément de design et n'a pas de fonction particulière. Le guide de lumière commun pour les feux de position (10 %) et les feux de jour (100 %) est commandé par un signal à modulation de largeur d'impulsion. Dans les projecteurs LED, les feux de position / feux de jour et le clignotant possèdent un guide de lumière commun. Le guide de lumière commun et la platine de LED sont reliés par un adaptateur support. Sur la platine, il y a six LED pour les feux de position / feux de jour et six LED pour le clignotant. En fonction des LED commandées, la lumière est guidée dans la bonne direction par le rail réflecteur. CONCLUSION Equipé comme un SUV de taille supérieure, dotée d'une structure ultra-résistante, le T-Cross peut donner quelques sueurs froides aux réparateurs. Mais la rigueur germanique se retrouve aussi dans la méthodologie de remise en état. Ce qui facilite grandement les opérations de tôlerie notamment.