presentationequipeabonnementboutiquepubContact

CARROSSERIE > N°730 > Mars 2020 Marchés > PERSPECTIVES 2019 - 2020 Vers une année de transition après un millésime record L'Observatoire du Véhicule Industriel tout comme la CSIAM (Chambre Syndicale Internationale de l'Automobile et du Motocycle) ont tiré un bilan très positif du marché des véhicules industriels sur l'année 2019. Le marché devrait cependant être plus tendu en 2020. Le marché des véhicules industriels 2019 restera comme un cru exceptionnel avec plus de 400 000 ventes (avec des marchés très dynamiques aussi bien en VUL, qu'en cars et bus, en remorques et semi-remorques et en VI lourds). Du jamais vu depuis la crise de 2008. Une analyse que partagent aussi bien l'Observatoire du Véhicule Industriel que la CSIAM. Pour Jean-Michel Mercier, directeur de l'OVI, « Le marché français a enregistré un premier semestre tonitruant avec, notamment, l'arrivée des nouveaux chronotachygraphes au 1er juillet. Les immatriculations, toutes catégories confondues, ont largement progressé dans quasiment tous les segments et métiers». Le marché a ensuite enregistré une baisse sensible sur le second semestre et plus particulièrement sur le dernier trimestre. Cela s'explique également par divers facteurs économiques : une croissance dans l'Hexagone qui, bien qu'en retrait par rapport à 2018, est restée supérieure à d'autres pays, dont l'Allemagne. L'année 2019 a aussi été marquée par la grande activité du secteur du BTP du fait des grands travaux et par un phénomène de rattrapage. De son côté, le marché de la carrosserie a affiché en 2019 un niveau élevé d'immatriculations suite à l'afflux de commandes depuis la mi-2018. Il faudra cependant suivre de près la décrue amorcée au second semestre pour analyser la portée de ce phénomène à moyen terme. Du côté de la transition énergétique, il convient de souligner le dynamisme des carrossiers constructeurs dont plus particulièrement ceux des métiers du froid. PL 2019 : UN CRU EXCEPTIONNEL Avec plus de 55 000 véhicules lourds (PTAC supérieur à 5 tonnes) immatriculés sur l'année, le millésime 2019 est assurément un bon cru, faisant partie des meilleurs résultats des années 2000, proche de l'année 2000 et ses 57 918 immatriculations. Avec plus de 30 000 poids lourds tracteurs immatriculés, soit 568 immatriculations de plus qu'en 2018, la part des ventes de ce type de véhicule a atteint, en 2019, plus de 55 %. De fait, les marques spécialistes de ce type de véhicules, comme Daf, Scania et Volvo Trucks sont en nette progression sur le segment l'année dernière. Ces bonnes performances expliquent en grande partie le fait qu'en 2019, cinq constructeurs ont vendu plus de 7 000 camions sur l'année : Renault Trucks bien entendu, qui reste largement en tête des ventes avec plus de 15 000 immatriculations, Mercedes-Benz (7 513 immats), Daf (7 295 immats), Scania (7 038 immats) et Volvo Trucks (7 018 immats) laissant ainsi MAN derrière (6 095 immats) tout comme Iveco davantage à la peine (4 248 immats). Du coté des porteurs, Renault Trucks caracole toujours en tête (près de 8 800 immatriculations sur l'année), loin devant Mercedes-Benz (3 400 immats), Iveco (3 133 immats) et MAN (2 744 immats). Du côté des camions de petit tonnage, Fuso et Isuzu enregistrent de belles progressions (respectivement + 52,8 % et + 44,6 %) dans des volumes qui restent toutefois faibles. VUL 2019 : UNE ANNÉE RECORD En 2019, le marché des véhicules utilitaires légers a volé de records en records : sur le premier semestre avec 254 737 immatriculations, en nombre d'immatriculations sur un mois avec 48 289 véhicules en juin, sur le second semestre avec 133 086 immatriculations et donc, logiquement, sur l'année avec 479 756 véhicules utilitaires légers et voitures de société vendues en 2019, soit 18 293 de plus que le précédent record de 2007, avant la crise. Ce dynamisme global du marché se retrouve aussi dans les différents segments. Ainsi, les fourgonnettes ont enregistré une progression de leurs ventes de 8,7 %, les fourgons compacts de 7,6 % (avec, pour la première fois, la barre des 100 000 immatriculations dépassée sur l'année) et les fourgons lourds et châssis-cabine de +10,3 % (avec près de 150 000 immatriculations, soit plus que de fourgonnettes !). Sur le marché des VUL, Renault truste toujours le podium en montant sur la plus haute marche dans les trois catégories. Des résultats qui contrastent avec ceux du segment des pick-up qui, suite à la taxation des versions double cabine, s'est littéralement effondré en 2019. VERS UNE ANNÉE DE REBOND EN 2020 Après une année avec un très haut niveau d'activité pour la vente de véhicules industriels de tous types et de tous tonnages (VUL, VI, semi-remorques), l'OVI estime que « le marché 2020 conserve une base favorable grâce à des indicateurs économiques encore bien orientés au niveau national ». Les dirigeants de l'OVI envisagent une baisse globale du marché cette année du fait de différents facteurs comme un recul du marché des tracteurs avec des niveaux de ventes de ce secteur proche des records de 2008 et plusieurs exercices consécutifs de hausse qui ont permis un renouvellement sensible du parc. De plus, la situation du transport routier de marchandises s'est complexifiée sur la fin 2019 avec une baisse des volumes, la fin des avantages fiscaux sur la TICPE ou encore les problèmes de recrutement du secteur. Une analyse que partagent les dirigeants de la CSIAM qui déplorent toujours la pénurie de main d'œuvre dans la filière qui pénalise l'activité globale des différents acteurs. Au final, le marché 2020 devrait être en baisse sensible et les ventes de VI devraient de nouveau tourner autour des 50 000 immatriculations ce qui correspond déjà à un marché dynamique et à un niveau de transactions élevées. L'OVI estime ainsi que « les ventes de tracteurs devraient tourner autour de 26 000 immatriculations contre plus de 30 000 en 2019 et celui des porteurs aux alentours des 23 500 immatriculations contre près de 24 600 en 2019 ». UN MARCHÉ COMPLIQUÉ POUR LES CARROSSIERS En 2020, les carrossiers constructeurs vont devoir affronter plusieurs défis : l'évolution des poids et réglementations avec l'allongement attendu des cabines de conduite des poids lourds tout en maîtrisant le poids total des véhicules, encore plus forte avec l'arrivée des véhicules électriques ou encore les nouvelles normes sur le CO2 (Vecto pour les poids lourds et WLTP pour les VUL). Enfin, la question de la transition énergétique et des nouvelles énergies va bien évidemment prendre une nouvelle ampleur cette année. Photos D.R. Les ventes de tracteurs Volvo ont progressé de plus de 20 %. Iveco a été à la peine sur l'année 2019.
TOUS TYPES * DECEMBRE 2019 Evolution CUMUL 12 mois 2019 Evolution
Marques Nombre d'immatriculations Part de marché (%) 2019/2018 (%) Nombre d'immatriculations Part de marché (%) 2019/2018 (%)
Renault Trucks 1047 26,8 -25,2 15342 27,8 +1,2
Mercedes-Benz 437 11,2 -20,4 7513 13,6 -5,7
Daf 697 17,8 +8,9 7295 13,2 +6,8
Scania 367 9,4 -16,2 7038 12,7 +20
Volvo Trucks 469 12 -1,9 7018 12,7 +4,8
MAN 491 12,5 +13,9 6095 11 +1,6
Iveco 350 8,9 -5,9 4248 7,7 -19
Autres 54 1,4 +14,9 700 1,3 +31,8
TOTAL 3912 100 -10,2 55249 100 +1,8
TRACTEURS ROUTIERS
Renault Trucks 371 18,3 -41,4 6550 21,4 -3
Daf 546 26,9 +5,2 5723 18,7 +8,2
Scania 226 11,2 -30,9 5008 16,3 +22,6
Volvo Trucks 332 16,4 +20,7 4814 15,7 +5,7
Mercedes-Benz 194 9,6 -24,8 4112 13,4 -1,8
MAN 273 13,5 +7,9 3351 10,9 -4,9
Iveco 84 4,1 +10,5 1115 3,6 -27,1
TOTAL 2026 100 -13,5 30673 100 +2,5
PORTEURS
Renault Trucks 676 35,8 -11,7 8792 35,8 +4,6
Mercedes-Benz 243 12,9 -16,5 3401 13,8 -10
Iveco 266 14,1 -10,1 3133 12,7 -15,6
MAN 218 11,6 +22,5 2744 11,2 +10,9
Volvo Trucks 137 7,3 -32,5 2204 9 +2,8
Scania 141 7,5 +27 2030 8,3 +14,2
Daf 151 8 +24,8 1572 6,4 +1,9
Fuso 24 1,3 +71,4 269 1,1 +52,8
Isuzu 12 0,6 +100 107 0,4 +44,6
Autres 18 0,9 -33,3 324 1,3 +17
TOTAL 1886 100 -6,3 24576 100 +0,9
*PL plus de 5 tonnes
VUL TOUS TYPES DECEMBRE 2019 Evolution CUMUL 12 mois 2019 Evolution
Marques Nombre d'immatriculations Part de marché (%) 2019/ 2018 (%) Nombre d'immatriculations Part de marché (%) 2019/2018 (%)
Renault 15592 35,2 +17,7 146303 30,5 +5
Peugeot 7729 17,5 +15,2 85360 17,8 +8,7
Citroën 6525 14,7 +17,3 74171 15,5 +2
Fiat 2312 5,2 -7,4 37572 7,8 -2,1
Ford 2541 5,7 -19,6 32798 6,8 +3,2
Mercedes-Benz 2372 5,4 +11,1 23385 4,9 +14,1
Volkswagen 2053 4,6 -8,8 21182 4,4 -1,1
Iveco 1216 2,8 +5,1 17031 3,5 +3,4
Toyota 728 1,7 -9,1 8542 1,8 +9,4
Nissan 715 1,6 -32,6 8167 1,7 -17,1
Opel 840 1,9 +71,1 7442 1,6 +20,2
Isuzu 138 0,3 -56,6 2495 0,5 +5,7
Jeep 240 0,5 +20 1794 0,4 +4
MAN 145 0,3 +40,8 1763 0,4 +102
Mitsubishi 120 0,3 -52,9 1756 0,4 -16,3
Autres 996 2,3 NS 9995 2,1 NS
TOTAL 44262 100 +8,6 479756 100 +4,5
FOURGONNETTES DECEMBRE 2019 Evolution CUMUL 12 mois 2019 Evolution
Modèles Nombre d'immatriculations Part de marché (%) 2019/ 2018 (%) Nombre d'immatriculations Part de marché (%) 2019/ 2018 (%)
Renault Kangoo 4295 38,00 +3,9 44572 36,57 +9,7
Peugeot Partner 2761 24,43 +54,6 28474 23,36 +24,8
Citroën Berlingo 2739 24,23 +74,3 26739 21,94 +1,5
Fiat Doblo 374 3,31 -28,6 5580 4,58 -7
Ford Transit Connect 137 1,21 -61,7 4158 3,41 +5,3
Volkswagen Caddy 231 2,04 -26,7 3268 2,68 +3,1
Fiat Fiorino 213 1,88 +30,7 2156 1,77 -5,7
Opel Combo 167 1,48 +128 1986 1,63 +188
Mercedes Citan 104 0,92 -50,9 1758 1,44 +9,3
Nissan NV200 119 1,05 -21,2 1593 1,31 -9,1
Autres 162 1,43 NS 1597 1,31 NS
TOTAL 11302 100 +20,3 121881 100 +8,7
FOURGONS COMPACTS DECEMBRE 2019 Evolution CUMUL 12 mois 2019 Evolution
Modèles Nombre d'immatriculations Part de marché (%) 2019/2018 (%) Nombre d'immatriculations Part de marché (%) 2019/2018 (%)
Renault Trafic 3056 30,96 16,4 30894 28,95 +15,3
Peugeot Expert 1788 18,11 -12,9 22338 20,93 +6,9
Citroën Jumpy 1505 15,25 +13,9 16796 15,74 +0,4
Ford Transit Custom 936 9,48 +13 10614 9,95 +13,3
Volkswagen Transporter 866 8,77 +22,8 8544 8,01 -4,7
Mercedes Vito 845 8,56 +25,7 7689 7,21 +6,4
Fiat Talento 290 2,94 -5,5 3755 3,52 +11,5
Opel Vivaro 286 2,90 +22,2 2517 2,36 -8,9
Toyota Proace 185 1,87 +128 2359 2,21 +21,3
Nissan NV 300 115 1,16 +9,5 1202 1,13 +4,2
TOTAL 9872 100 +20,3 106708 100 +8,7
VUL FOURGONS LOURDS & CHASSIS DECEMBRE 2019 Evolution CUMUL 12 mois 2019 Evolution
Modèles Nombre d'immatriculations Part de marché (%) 2019/ 2018 (%) Nombre d'immatriculations Part de marché (%) 2019/ 2018 (%)
Renault Master 5188 38,12 +42,3 40204 26,84 +13,6
Fiat Ducato 1326 9,74 -7,2 25350 16,92 +1,3
Iveco Daily 1216 8,94 +5,1 17031 11,37 +3,4
Peugeot Boxer 1154 8,48 +0,2 14502 9,68 +7,1
Citroën Jumper 964 7,08 -3,6 13837 9,24 +3
Mercedes Sprinter 1321 9,71 +35,3 13003 8,68 +24,6
Ford Transit 2T 735 5,40 +10,5 9771 6,52 +11,9
Volkswagen Crafter 727 5,34 +32,4 5785 3,86 +36,3
Opel Movano 360 2,65 +161 2449 1,63 +24,9
Nissan NT400 Cabstar 149 1,09 +21,1 1620 1,08 +11,3
Autres 468 3,44 NS 6248 4,17 NS
TOTAL 13608 100 +21,3 149800 100 +10,3
Photos D.R.