presentationequipeabonnementboutiquepubContact

CARROSSERIE > N°723 > Avril 2019 Dossier > FROID Dynamisme et environnement Le marché des véhicules frigorifiques et isothermes a été dynamique en 2018. Plus que jamais, l'aspect environnemental, avec la volonté de moins émettre de CO2 par les utilisateurs de ce type de véhicules, est pris en compte et a participé à ce dynamisme économique. De nombreuses marchandises fragiles et périssables impliquent l'utilisation d'un véhicule frigorifique. En plus des nombreuses contraintes techniques et réglementaires, les carrossiers-constructeurs doivent désormais, et plus que jamais, prendre en compte les contraintes environnementales et les attentes toujours plus forte des clients pour utiliser des véhicules plus respectueux de l'environnement. CHEREAU Selon Christophe Danton, directeur marketing et communication de Chéreau, « Avec 3 774 unités contre 3 358 en 2017, le marché de la semi-remorque frigorifique a été soutenu. Chéreau conforte sa large position de leader avec 48,25 % de part de marché. Côté porteur le marché progresse également (+ 14 %) avec 2 182 unités en 2018. Chéreau détient un quart du marché avec une part de marché qui croît en même temps que le tonnage des véhicules ». Si les attentes des clients en matière de performances en termes de froid/isolation restent de mise, il y a, selon le directeur marketing de Chéreau, « de plus en plus de demandes côté ergonomie et sécurité pour les conducteurs et les personnels de quai et bien-sûr le respect de l'environnement, avec notamment, en porteur, de plus en plus de motorisation gaz ». Chéreau poursuit le développement régulier de nouveaux produits comme Inogam Evo, encore plus efficace et 400 kg plus légère pour plus de charge utile ou moins de consommation de carburant ; Chéreau Next. la première semi-remorque multiplexée apportant une ergonomie (couplage de fonction) et un niveau de sécurité inégalé (feux de travail automatique, système d'alerte visuel et anti-départ). Enfin, Chéreau travaille sur le développement de « Road », la première semi-remorque à hydrogène. « Elle préfigure ce que sera la semi-remorque frigorifique du futur : propre, aérodynamique, super isolée, intelligente, connectée... » conclut Christophe Danton. TRIMAT Chez Trimat, Frédéric Botton, Responsable développement commercial, reconnaît lui aussi que « Le marché du véhicule à température dirigée intégrée est en plein essor et connait même une révolution et ce pour différentes raisons telles que : - le changement de mentalité avec des clients prêts pour des gammes de véhicules de plus en plus électrifiés permettant une meilleure accessibilité et une autonomie grandissante dans les centres villes ; - le développement des VUL dans le domaine médical ; - une volonté de la part des carrossiers de proposer une gamme de plus en plus complète ; - une prise de conscience de la part des artisans dans l'application du respect des normes ». De manière générale, les clients souhaitent donc pouvoir accéder dans les centres villes plus facilement, circuler aisément, se garer rapidement et avoir une meilleure autonomie. « En ce qui nous concerne, comme nous développons et réalisons nos kits, nous réduisons énormément les intervenants ce qui permet de mettre en place un modèle de distribution B to B avec des acteurs régionaux très impliqués dans la carrosserie mais également dans le froid. Dans l'économie actuelle la maîtrise, la qualité et le délai sont des éléments essentiels à la satisfaction client » rappelle Frédéric Botton. Trimat vient par ailleurs d'intégrer dans sa gamme le nouveau K9 de PSA (Berlingo, Partner et Combo). « Son développement numérique avec un cahier des charges extrêmement précis permet de faciliter la production et ainsi d'optimiser le montage du kit Trimat » explique Frédéric Botton. ECP Selon Dominique Fromion, directeur commercial d'ECP, « le marché 2018 des véhicules frigorifiques (des VUL plus précisément en ce qui concerne ECP) est resté étal avec environ 6 500 immatriculations. Sur ce marché, ECP reste le leader des cellules intégrées sur VUL avec une part de marché supérieure à 45 % ». Cependant, ce volume global stable dissimule des variations importantes dans la typologie de clients : « La demande de véhicules de la part des petits commerçants a tendance à diminuer au profit de flottes plus importantes spécialisées dans le dernier kilomètre. Il y aussi une évolution dans la taille et les équipements des véhicules avec une certaine standardisation des besoins. Les véhicules multitempératures, plus polyvalents sont de plus en plus demandés. Le secteur du caritatif, comme les Restos du Cœur, achètent de plus en plus de véhicules avec deux compartiments, un positif et un négatif » explique Dominique Fromion. Bien entendu, les VUL électriques font l'objet d'un intérêt grandissant même si pour le moment les ventes restent faibles. « Notre système frigorifique pour véhicules électriques est simple et classique. En plus, il est totalement autonome, n'influence donc pas l'autonomie des véhicules électriques, fait du froid et du chaud et répond à toutes les normes en vigueur » assure Dominique Formion. Après le Kangoo ZE, la Zoé ou le e-NV200, ECP poursuit le développement de nouveaux modèles de VUL électriques frigorifiques. Bien entendu, les nouveaux Berlingo, Partner et Combo sont d'ores et déjà déclinés en versions frigorifiques par ECP avec des solutions techniques innovantes, comme toujours chez le carrossier de Pierrelaye (voir pages 18-19). ISBERG - GRUAU Selon Mathieu Butel, Responsable Département Isberg, « Le marché du Véhicule Utilitaire en France a connu une progression de 5 % par rapport à 2007, avec 459 139 immatriculations, alors que les analystes prévoyaient une augmentation plus modérée de 2 %. Il est prévu une augmentation de 1,5% en 2019, ce qui représente 470 000 immatriculations. Dans le détail, certains segments de marchés ont connu une forte croissance, alors que le marché des isothermes connait une croissance plus modérée de 3,8 %. Le marché du froid doit s'adapter aux nouvelles exigences telles que la réglementation F-gas II, sujet de préoccupation majeur des acteurs du froid, car il vise à arrêter progressivement l'utilisation des gaz fluorés. Cette réglementation pousse les acteurs du froid à faire muter ces gaz frigorigènes et à modifier la composition des isolants thermiques. On constate également que de nombreux labels et certifications (Certicold Pharma, Certibruit / Piek) ont été mis en place pour renforcer l'exigence et garantir au client final le respect de la chaine du froid, l'optimisation de la consommation d'énergie... Un vrai gage de qualité ! ». Les transformations évoluent vers des solutions permettant de diminuer les impacts environnementaux, à l'image des véhicules électriques, de solutions « dernier kilomètre ou mètre », de groupes frigorifiques intégrés ou de solutions frigorifiques ou réfrigérantes propres et autonomes (à base de CO2 recyclé ou d'ammoniaque). « Aujourd'hui, nous ne devons pas seulement apporter une transformation aux véhicules de nos clients adaptés à leur usage, nous devons leur apporter des services et des fonctionnalités. Ce qui est possible grâce à la connectivité et à l'électronique embarquée. Le client, qu'ilsoit boulanger, boucher, traiteur, fleuriste, poissonnier..., attend des solutions sur-mesure adaptées à son métier et des produits de qualité, respectant la chaine du froid suivant le réglement ATP. Dans la livraison à domicile, le client recherche à gagner en compétitivité grâce à des livraisons plus efficientes et pratiques dans le respect de la chaîne du froid suivant le règlement ATP ». explique Mathieu Butel. La gamme Isberg s'est récemment élargie en partant du constat que le e-commerce et les livraisons en centre-ville étaient en plein développement. Une équipe de collaborateurs pluridisciplinaire est allée vivre une journée aux côtés des livreurs pour bien comprendre les besoins et ainsi proposer une solution à ces nouveaux métiers. C'est ainsi qu'est né le HD Solution, un véhicule tri-température (sec, froid, congelé) disposant d'un aménagement unique et breveté, qui respecte la chaîne du froid en séparant les denrées alimentaires suivant leur température de consigne et qui permet de gagner 20 % de capacité de chargement par rapport aux solutions classiques. Il a également été pensé pour diminuer la pénibilité du travail et optimiser les livraisons. Le système HD Solution a ainsi permis, sur la base d'un fourgon tôlé 3,5 tonnes, de faire passer de 2 500 kg à 800 kg la charge portée quotidiennement par un livreur. Grâce à des chariots coulissants, les caisses à livrer sont toujours à portée de main, évitant au professionnel d'avoir à monter dans le véhicule. Après livraison, les caisses vides se rangent dans un espace dédié derrière le poste de conduite, accessible grâce à la porte latérale. « En lien avec ce qui a déjà été évoqué, nous avons développé un système de froid autonome particulièrement innovant : SimplyCold. Au lieu d'utiliser un groupe frigorifique ou des plaques eutectiques, ce nouveau système fonctionne avec de la neige carbonique obtenue via du CO2 recyclé. Il évite ainsi le recours à des gaz ou des fluides frigorigènes beaucoup plus néfastes pour l'environnement. Outre l'aspect écologique et le très faible impact sur le coût d'usage du véhicule, cette innovation présente plusieurs autres avantages dont la maîtrise des consommations de CO2 recyclé, la régulation des températures dans les compartiments, le gain de masse et des entretiens en exploitation significativement réduits. Sa compacité et son faible poids lui permettent de s'adapter à la plupart des véhicules utilitaires 3,5 tonnes. Economique, pratique et écologique, ce nouveau système de froid baptisé « Simply Cold by Gruau », au stade de concept, illustre parfaitement la capacité d'innovation du groupe Gruau. Co-développé avec ACP (Acide Carbonique Pur) depuis 2016, ce concept innovant bénéficie d'une technologie brevetée » conclut Mathieu Butel. LAMBERET Les années se suivent et se ressemblent pour Lamberet avec une croissance du chiffre d'affaires. Selon les responsables du carrossier-constructeur, « Le niveau de marché des véhicules frigorifiques en France a atteint un point haut et la demande reste croissante. Dans ce cadre, Lamberet a atteint un nouveau record en termes de chiffre d'affaires, à 210 millions d'euros en 2018. En 2019 le marché continue sur cette dynamique mais est hyperconcurrentiel. Toutefois, notre carnet de commande progresse encore de 8 % en volume et 14 % en valeur. Dans le détail (source immatriculations « FGTD » selon AAA DATA) 6 604 utilitaires frigorifiques ont été immatriculés l'an passé, en -faible- croissance de 1,4 % par rapport à 2017. Un tiers du marché des utilitaires frigorifiques est constitué de loueurs institutionnels, une part importante. En dehors de ce segment, la part de marché de Lamberet a progressée et s'est établie à 37 % en 2018. Ce résultat marque une croissance de 3 % de nos volumes ». Pour expliquer les bons résultats de l'entreprise, les responsables de Lamberet estiment que « la gamme, la plus large du marché et la technicité des produits (ergonomie, durabilité, design...) répondent à la demande de choix et à l'approche patrimoniale des artisans-commerçants. D'autre part, notre capacité à travailler avec une approche industrielle et notre système de management de la qualité, extrêmement exigeant envers le respect de la réglementation et des directives de carrossages, sont des atouts vis-à-vis des constructeurs. Fin 2019, l'application des nouvelles normes WLTP dans le secteur des VUL renforcera encore les bénéfices de notre rigueur et de nos travaux pour rendre nos produits plus isolants, plus aérodynamiques et plus légers. L'usine dédiée aux utilitaires, lancée en 2016, sera pleinement opérationnelle courant 2019 ». Le respect de l'environnement et la limitation des émissions de CO2 sont, une fois encore, au cœur des préoccupations des responsables de Lamberet : « Lamberet est l'un des leaders du secteur en matière d'innovations : notre Frigovan, lauréat or du prix de l'innovation au dernier salon Solutrans, est ainsi le premier véhicule frigorifique à hydrogène du marché. Aujourd'hui, si cette application reste confidentielle nous sommes très sollicités pour fournir des solutions typées « zéro Emission » et nous développons notre offre d'applications pour les véhicules à énergies alternatives. Renforcer notre gamme d'isolations est également une priorité. Nous avons lancé durant les 6 derniers mois des nouveautés très importantes commercialement : une nouvelle offre d'isolation intégrée « Easyfit » pour les Ford Custom court et long, pour le Mercedes Sprinter dans ses multiples variantes et pour le triptyque Citroën Berlingo, Opel Combo et Peugeot Partner en versions courtes et longues. Nous avons des attentes élevées sur ces véhicules frigorifiques très attractifs. Le Sprinter est déjà un succès avec plus de 200 commandes enregistrées à ce jour en Europe ». Du côté des poids lourds, les dirigeants de Lamberet estiment que « La principale évolution du marché des véhicules industriels frigorifiques concerne le sous-segment des porteurs de moins de 12 tonnes, dont le dynamisme (+ 19 % en 2018) devrait s'accélérer. Nous anticipons d'une part avec la réglementation WLTP le basculement d'utilitaires de moins de 7 tonnes vers le segment supérieur. D'autre part, les restrictions de circulation et de stationnement en zone urbaine font converger la demande vers ce type de tonnage. Lamberet se positionnera en 2019 sur le segment des porteurs de 7 à 12 tonnes avec un produit renouvelé. Ces carrosseries Frigoline Expert 12 ont été présentées en avant-première au salon IAA d'Hanovre et ont reçues un accueil très favorable de la part des professionnels. Nous apportons sur ce segment les technologies qui font la force de nos gammes supérieures : cadre sans soudures, poignées et crémones de portes intégrées, maîtrise du poids et isolation de très haut niveau. Lauréat -pour la seconde fois- d'un Trailer Innovation Award au salon IAA d'Hanovre fin 2018, Lamberet s'attache à innover « utile ». Nous sommes en 2019 en phase de commercialisation de nos dernières innovations sur notre gamme de Porteur HD (12 à 26 tonnes) et de semi-remorques SR2. Cloison ergonomique Ergowall, feux arrière rotatif anti-casse Safelight, spoiler automatiques Aerotail, application de contrôle du véhicule Multiplex, nouveau rideau Distri+ intégré...ces équipements exclusifs Lamberet sont conçus pour offrir des avantages compétitifs pour nos clients, dans le cadre de leur exploitation, jour après jour. Avec 7 400 carrosseries commercialisées au total France et Export, nous atteignons désormais presque 10% du marché Européen des véhicules frigorifiques et sommes le premier acteur français du secteur ». Photos D.R. Photos D.R. Photos D.R. Photos D.R.