presentationequipeabonnementboutiquepubContact

CARROSSERIE > N°723 > Avril 2019 Constructeur > 2019 Année du changement pour Mercedes Vans Après une nouvelle année record en 2018, Mercedes-Benz Vans espère faire encore mieux en 2019 en s'appuyant, en France, sur les versions carrossées, sur le e-Vito ou encore de concessions exclusives VUL. Le tout sous la conduite d'un nouveau dirigeant, Harry Salamon ayant décidé de faire valoir ses droits à la retraite. En 2018, Mercedes-Benz Vans a battu pour la cinquième année consécutive son record de ventes avec 421 400 utilitaires vendus, soit une croissance de 5 %. En France, les immatriculations Mercedes ont cru de 2,5 % pour s'établir à 22 043 immatriculations en 2018 contre 21 500 en 2017. Une performance qui satisfait les responsables de la marque compte tenu d'un « marché hexagonal sous pression, en particulier sur le segment des moyens volumes (Vito, Classe V). Malgré le manque de production au premier semestre (préparation des usines au nouveau Sprinter) et la non disponibilité de toutes les variantes du nouveau Sprinter, les immatriculations de Sprinter (ancien et nouveau) ont cru de 5 % en 2018. La pleine disponibilité de toutes les variantes (1 700 au catalogue) permettra de progresser encore. Au global Mercedes-Benz France ambitionne d'atteindre les 25 000 ventes d'utilitaires à moyen terme en France ». LE E-VITO DÉBARQUE Quelques mois après son lancement en Allemagne, les versions électriques des Vito (fourgon et Tourer - transport de personnes) arrivent dans l'Hexagone. Les tarifs seront annoncé au lancement au début de l'été ; la fourchette annoncée est de « un peu plus de 41 000 € HT pour le eVito fourgon » et « un peu plus de 42 000 € HT pour le eVito Tourer ». Ce tarif inclut outre les batteries, l'entretien sur 4 ans, un siège conducteur chauffant, le boitier Hermes pour services connectés Mercedes PRO (permettant notamment de préchauffer le véhicule durant sa recharge), le câble de recharge Mode 3 (qui n'est pas de série en Allemagne !). Disponible en français courant mars, l'application eVAN Ready permet aux utilisateurs potentiels de vérifier avec leur kilométrage quotidien si le passage à l'électrique fait sens. Quant au e-Sprinter, il pourrait, lui aussi, être commercialisé dans l'Hexagone avant la fin de l'année. DÉVELOPPER LES VENTES D'UTILITAIRES CARROSSÉS Mercedes-Benz France va déployer cette année le label « Les Solutions Carrossées Mercedes-Benz » : près de 100 modèles préconfigurées (bennes, caisses, cellules à température dirigée, nacelles, véhicules atelier entre autres) avec les carrossiers. Le programme de carrossiers partenaires Van Partner se poursuit. Le site, accessibles à tous, est disponible en onze langues et liste 350 aménagements et transformations. A ce jour, neuf carrossiers français (Lamberet, Cabreta, JPM, Cavime, ECP, Klubb France, Ancy Groupe, Gifacollet et Gruau) sont certifiés VanPartner, ce qui leur donne en particulier le droit d'utiliser la charte graphique Mercedes-Benz VanPartner sur leurs supports de communication et les salons. Dans le même temps, Mercedes-Benz Vans France compte poursuivre le déploiement du label Van ProCenter et du label VO Certified qui devrait, avec une année de retard, être mis en place cette année. Le premier s'appuie sur cinq impératifs : plus de véhicules exposés, à l'essai, carrossés, services complets de maintenance avec des forfaits attractifs, solutions de mobilité (véhicule de courtoisie, courses de taxis, mise en avant de Mobilovan), amplitude horaire, formations Mercedes-Benz Academy (carrossage, véhicule d'occasion, financement, etc.) pour un dialogue à 360°. Mercedes-Benz Certified comprend dix promesses clients (dont jusqu'à 24 mois de garantie, Mobilo Van, échange sous 10 jours, essai routier, véhicules équipés Mercedes PRO ou Mercedes me etc.). DES CONCESSIONS EXCLUSIVES Dans le cadre de la restructuration de ses différentes divisions (automobile, véhicules utilitaires légers et poids-lourds), Mercedes-Benz Vans France devrait inaugurer, d'ici la fin de l'année, deux concessions exclusives. Les deux projets sont en cours de validation et devront encore être construits courant 2019. Harry Salamon, directeur général de Mercedes-Benz Vans France, explique que ces concessions « sont de nouvelles réalisations. Il s'agit d'investisseurs privés et pas de filiales. Ces concessions sont sur des zones de chalandise suffisantes et devront faire un volume important, en VN et en VO ». UNE NOUVELLE DIRECTION Enfin, après de très nombreuses années dans le groupe et quatre à la tête de l'activité VUL, Harry Salamon (63 ans), le directeur de Mercedes-Benz Vans France a annoncé son départ en retraite. Très attaché à la marque, il a su se faire apprécier par sa faconde et son inaltérable sourire. Le nom de son remplaçant n'est pas encore connu au moment où ces lignes sont rédigées mais le nouveau directeur prendra ses fonctions au 1er avril. Photos X D.R.