presentationequipeabonnementboutiquepubContact

CARROSSERIE > N°721 > Janvier - Février 2019 Portrait > CARROSSERIE LALOYEAU Un nouvel essor Créée à la fin du XIXè siècle, la carrosserie Laloyeau est un des grands noms de la carrosserie française. Implantée à Etampes (91), elle a été reprise par un jeune entrepreneur à l'été 2018. De quoi redonner un coup de fouet et faire pénétrer la Carrosserie Laloyeau dans le troisième millénaire. La société Laloyeau a été fondée en 1862 par Jean-Baptiste Laloyeau, à Etampes (91) au sud de Paris. Si la première activité de charron a ensuite cédé sa place à la carrosserie de véhicules, la carrosserie Laloyeau est restée aux mains des membres de la famille pendant quatre générations. Après plus de 155 ans d'histoire, une page a été tournée en mai 2018 avec la reprise de l'entreprise par Sébastien Menourie et sa femme. UN JEUNE ENTREPRENEUR LOCAL Agé de seulement 39 ans, Sébastien Menourie dispose d'une longue expérience, à divers postes de technicien puis d'ingénieur et d'acheteur, au sein du groupe Renault-Nissan. A cela, il convient d'ajouter une volonté farouche d'entreprendre et un attachement fort à la région d'Etampes. Ces différents éléments poussent Sébastien Menourie à postuler à la reprise de la carrosserie Laloyeau. « Je suis originaire d'Etampes et je ne me voyais pas me lancer dans la reprise d'une entreprise ailleurs que dans la région. Alors, lorsque j'ai appris que la Carrosserie Laloyeau, un fleuron local depuis des décennies, cherchait un repreneur, cela a été une évidence. Depuis la reprise effective fin mai 2018, nous avons déjà fait évoluer beaucoup de choses mais il en reste encore énormément à mettre en place pour parvenir à ce que je souhaite » explique le repreneur. REVOIR LES PROCESS DE PRODUCTION La carrosserie Laloyeau disposait de sérieux atouts. Elle disposait de locaux pratiques, notamment avec une baie pour poids lourd par poste de travail, une chose inouïe lors de l'inauguration du bâtiment dans les années soixante. La carrosserie Laloyeau jouissait aussi d'une excellente image de marque. Bien entendu, il n'était pas question pour Sébastien Menourie de remettre en cause cela, comme il l'explique : « Le but était de profiter de l'immense savoir-faire du personnel et de s'appuyer dessus tout en mettant en place des process de production plus modernes ». Cela a commencé par un nettoyage en profondeur et par une remise à plat des espaces de stockage. « Nous avons mis en place des systèmes de racks afin de permettre un stockage sur plusieurs niveaux, plus efficace. Deux zones de production dédiées aux poids lourds ont été installées, évitant ainsi les mouvements inutiles des camions lors de leur carrossage. L'avantage est que tous les collaborateurs de l'atelier ou presque sont polyvalents. Cette polyvalence est une richesse très importante qu'il convenait de mettre en valeur tout en faisant disparaître les sources de perte de temps lors du montage des carrosseries » explique Sébastien Menourie. DÉVELOPPER DE NOUVEAUX DÉBOUCHÉS Pour le nouveau dirigeant, « L'idée directrice est de développer la multi-compétence tout en proposant une production plus diversifiée et plus rapide. Nous allons aussi embaucher deux commerciaux pour développer notre chiffre d'affaires. Jusqu'alors, l'entreprise ne disposait pas de force commerciale. Cela est indispensable pour consolider notre présence sur le marché. Par ailleurs, nous avons aussi renforcé notre partenariat avec le fabricant de toupie à béton Frumecar. Si Laloyeau a réalisé le montage de deux toupies en 2017, nous en avons réalisé une vingtaine en 2018. Nous sommes désormais centre de montage des toupies Frumecar pour toute la France et cela concourt au développement du chiffre d'affaires. Cela est aussi la reconnaissance de la qualité de notre travail. Grâce à notre intégration totale du process de production, y compris la peinture et la menuiserie, nous sommes en mesure d'attaquer divers secteurs de la carrosserie, comme les caisses sèches bien sûr, mais aussi les caisses isothermes, les bennes (avec ou sans bras), les plateaux, les toupies béton... ». Le développement de la carrosserie Laloyeau passe aussi par l'embauche d'une deuxième personne au bureau d'étude afin de pouvoir répondre aux différents appels d'offre qui se présenteront. Sébastien Menourie a aussi l'ambition de mettre en place une certification ISO 9001 (Laloyeau est déjà Opérateur Qualifié) et une démarche qualité à tous les niveaux de l'entreprise. DE NOUVEAUX ENJEUX Désormais, la carrosserie Laloyeau est résolument tournée vers l'avenir et modernise son image au travers d'un nouveau logo et la mise à disposition d'un site internet. L'avenir passera aussi par le carrossage des véhicules électriques, VUL et PL, une nouvelle approche qui ravi Sébastien Menourie, lui qui a passé de nombreuses années à travailler au sein du département « véhicules électriques » de l'Alliance Renault-Nissan. La Carrosserie Laloyeau : un fleuron local créé à la fin du XIXe siècle. Le flux des véhicules au sein de l'atelier a été revu pour améliorer la productivité. Photos X D.R. Les VUL représentent un axe de développement important. Laloyeau est partenaire de Frumecar pour la France entière.