presentationequipeabonnementboutiquepubContact

CARROSSERIE > N°718 > Août - Septembre 2018 Constructeur > MERCEDES Des VU branchés Mercedes a dévoilé les versions 100 % électriques de ses Vito et Sprinter, montrant ainsi sa volonté de développer une offre zéro émission pour les livraisons du dernier kilomètre. L'avenir de la livraison urbaine, la désormais célèbre livraison du dernier kilomètre, sera, selon Mercedes, électrique. Le constructeur a donc développé une version 100 % électrique de ses Vito et Sprinter. Le premier, le eVito, a déjà été testé depuis quelques temps par des entreprises de livraison en Allemagne. Le eVito va donc être commercialisé en fin d'année, les premières livraisons devant avoir lieu en France début 2019. Le eVito est disponible aussi bien en version fourgon qu'en version transport de personnes Tourer. Ces différents modèles disposent d'une même batterie d'une capacité de 41,4 kWh offrant une autonomie d'environ 150 km, Mercedes garantissant un minimum de 100 km d'autonomie en toutes circonstances. Une autonomie parfaitement compatible avec les livraisons urbaines. L'autonomie complète est restaurée en six heures de charge. Le eVito est proposé avec trois programmes de conduite et quatre phases de récupération qui permettent de profiter au mieux, après un petit temps d'adaptation, de la récupération d'énergie à la décélération. Le moteur dispose d'une puissance de 84 kW (114 ch) avec un couple maxi de 300 Nm. Dans sa version standard, la vitesse maximale est de 80 km/h ; elle peut être portée à 120 km/h, au détriment de l'autonomie. Le eVito distille un agrément de conduite élevé. Très silencieux, il accélère vivement et seule sa vitesse maxi limitée vient ternir le tableau. Le eVito est proposé en deux longueurs (L1 et L2) ; la charge utile maxi est de 1 073 kg (L1) et 1 048 kg (L2), soit les mêmes valeurs que les versions thermiques. Le volume utile reste lui aussi identique (6 et 6,6 m3), les batteries étant implantées sous le plancher de l'espace de chargement. UNE GAMME VU BIENTÔT ENTIÈREMENT ÉLECTRIQUE En complément du eVito, Mercedes poursuit le développement de son grand-frère, le eSprinter. La capacité de batterie installée est de 55 kWh, l'autonomie prévue est d'environ 150 kilomètres, avec une charge utile maximale de 900 kg. Le moteur développe une puissance maxi de 84 kW (114 ch) et un couple maxi de 300 Nm. Cette version 100 % électrique du plus gros des utilitaires Mercedes affiche un réel confort de conduite. Malgré le gabarit et le poids du Sprinter les accélérations sont franches et le système de récupération d'énergie, lui aussi avec plusieurs modes plus ou moins puissants, s'avère très efficace. Toutes les versions du Sprinter fourgon (les versions châssis-cabine devant être présentées dans un second temps) devraient être présentes sur le stand Mercedes de l'IAA de Hanovre avant une commercialisation courant 2019. Ce deuxième volet du déploiement de solutions électriques chez Mercedes sera ensuite complété par la nouvelle génération de Citan (en 2020 ou 2021) qui disposera d'une version eCitan. Ainsi, Mercedes sera en mesure de proposer des solutions 100 % électriques sur l'ensemble de sa gamme VU, Classe X mis à part. GUILLAUME GENESTE Photos D.R. Le eVito est disponible en deux longueurs, en fourgon ainsi qu'en transport de personnes. Le eSprinter 100 % électrique devrait être commercialisé courant de l'année prochaine. VERS UN VU À PILE À COMBUSTIBLE En plus des eVito et eSprinter, Mercedes a également dévoilé une version F-Cell à pile à combustible de son Sprinter. Le châssis présenté était équipé d'une cellule de camping-car mais le Sprinter F-Cell est à même de recevoir n'importe quelle carrosserie et peut aussi être proposé en version fourgon. Les ingénieurs de Mercedes sont parvenus à développer une pile à combustible suffisamment compacte pour la loger sous le capot moteur. L'alimentation en hydrogène est assurée par quatre réservoirs permettant une autonomie totale de 500 km avec zéro émission. A cela, il convient de rajouter les 30 kilomètres autorisés par la batterie de stockage, ce qui porte l'autonomie totale à 530 kilomètres. Le moteur électrique, implanté sur l'essieu arrière, développe 147 kW (200 ch) avec un couple de 350 Nm. Aucune date de commercialisation n'a été précisée.