presentationequipeabonnementboutiquepubContact

CARROSSERIE > N°743 > Octobre 2021 Carrosserie automobile - Réparabilité Renault Kangoo Un Kangoo peut en cacher un autre Après trois générations de Kangoo, nous pourrions penser tout connaître de l'utilitaire Renault. C'est un leurre. Pour séduire aussi les particuliers, il soigne son confort et sa sécurité, multiplie les aciers spécifiques et les aides à la conduite. Tout un programme. Assemblé sur le site de Maubeuge, usine référence pour la fabrication des utilitaires, le nouveau Kangoo est toujours proposé en VP et en VU. Pour l'arrivée du nouveau Kangoo et de sa version E-Tech 100 % électrique, l'usine, créée en 1971, a bénéficié de nombreux investissements. Outre l'atelier d'assemblage de batteries, construit à proximité pour être intégré au process, une nouvelle ligne de presse High Speed XXL conçue pour l'emboutissage de pièces de très grands formats a été mise en place. La chaîne ne compte pas moins de 600 nouveaux robots de tôlerie et d'application. Par ailleurs, l'assemblage a été converti selon le processus dit full-kitting qui permet de trier et d'acheminer les pièces en bordure de chaîne, de manière automatique, grâce à des chariots filoguidés plutôt que de les stocker à proximité de l'opérateur. Plateforme dernier cri Depuis son lancement en 1997, le Kangoo a connu de multiples transformations. La troisième et dernière génération, commercialisée depuis le mois de juin, opte pour la plateforme CMF. Le ludospace progresse considérablement en confort et améliore sensiblement son niveau de sécurité et d'agrément pour se hisser au niveau des standards du moment. Ce bond en avant, le Kangoo le doit aussi à une insonorisation renforcée au niveau de la planche de bord et des ouvrants ainsi qu'à un vitrage plus épais de 11 %. Tous les moteurs sont conformes à la dernière norme Euro 6D Full. Sous le capot prennent place un essence 1.3 TCe FAP (100 et 130 ch) et un diesel 1.5 Blue dCi (75, 95, 115 ch) avec une boîte de vitesses EDC à 7 rapports ou une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. En 2022, la gamme intégrera une version E-Tech 100 % électrique. Airbags et Adas au programme En matière de sécurité passive, le nouveau Kangoo dispose de six airbags, de prétensionneurs et de limiteurs d'efforts de ceinture. Des éléments qui contribuent sans aucun doute à l'obtention de ses quatre étoiles au crash-test Euro NCAP. Mais il doit aussi ce résultat à la résistance de sa structure obtenue par l'assemblage d'aciers de différentes résistances, des plus doux aux aciers au bore qui nécessitent le remplacement complet de la pièce en respectant à la lettre la méthodologie du constructeur. A cela, il faut ajouter la multiplication des ADAS, le Kangoo en comptant jusqu'à 14 (voir encadré). Et qui dit Adas, dit calibrage. Chez Renault, la calibration du radar avant, de la caméra logée dans le pare-brise et de la caméra de recul s'effectue avec l'outil de diagnostic maison Diagnostic Tool. Pour le réglages de ces éléments, les carrossiers doivent utiliser un portique de calibration avec une géométrie à partir de l'axe de poussée. Sur le Kangoo, le radar avant est fixé derrière le bouclier par deux vis. Après avoir ôté celles-ci et le connecteur, il se dépose aisément en écartant les deux clips supérieurs. Réglage par équilibre des jeux Les éléments amovibles ne posent pas de problème particulier en ce qui concerne les opérations de démontage/remontage. Le bouclier avant est fixé par deux vis latérales, trois inférieures (déflecteur), quatre supérieures. Des clips latéraux facilitent sa mise en place. La dépose doit être effectuée à deux opérateurs, sur un pont élévateur pour un meilleur accès au câblage. Même chose pour le bouclier arrière, fixé par des clips supérieurs sous les feux, quatre vis supérieures, quatre vis inférieures. Notez qu'aucune application de mastic polyester n'est autorisée en partie latérale, là où est fixé le radar. En cas de dommage dans cette zone, le remplacement du bouclier est nécessaire. En cas de remise en peinture, il faut décaper complètement la zone et appliquer des couches (apprêt/base/vernis) les plus fines possibles. La référence peinture est indiquée sur la plaque d'identification, sur le pied milieu droit. Pour les jeux d'aspects, Renault préconise un réglage par symétrie et équilibre. Pour cette méthode, le constructeur a mis au point un système de symboles permettant à l'opérateur de connaître la zone et l'amplitude de réglage de chaque fixation. Cette méthodologie est proposée pour les réglages capot, aile et ouvrant latéraux, l'opération la plus délicate concernant la porte latérale coulissante avec ses chariots inférieur et supérieur. Solutions de coupe La structure de caisse du Kangoo qui reprend la plateforme CMF comporte un grand nombre d'acier à résistance renforcée. Outre les désormais traditionnels aciers à très haute limite élastique, le ludospace Renault cache quelques pièces réalisées à partir d'aciers à ultra haute limite élastique et au bore. Dans les deux cas, seul le remplacement complet est autorisé. Heureusement, la plupart des pièces d'habillage reste emboutie à partir d'aciers doux. C'est le cas des bas de caisse, panneaux d'aile arrière, pied milieu... Des solutions de coupes sont proposées en réparation avec possibilité de remplacer les points de soudure par résistance par des points bouchons lorsque la zone n'est pas accessible. Dans tous les cas, il faut penser à débrancher les masses à proximité. Précautions d'usage Pas question de prendre les opérations de tôlerie du nouveau Kangoo à la légère. Au même titre que les dernières berlines et SUV de la marque, élaborés sur la même plateforme, le Kangoo réclame son lot de précautions d'usage. Les choses ne vont pas s'améliorer avec la prochaine version électrique impossible à approcher après un choc sans avoir mis le véhicule en sécurité. Les principales aides à la conduite du Kangoo • L'alerte distances de sécurité • Le régulateur de vitesse adaptatif • L'assistant autoroute et trafic • L'assistance au stationnement (créneau, bataille ou épi) • Le système actif de maintien dans la voie • Le système actif de surveillance d'angle mort • Le freinage actif d'urgence (cyclistes, piétons et véhicules) • La reconnaissance des panneaux avec alerte de survitesse • Le système de surveillance de l'attention du conducteur • Le système de contrôle de stabilité d'attelage • Le système d'assistance de stabilisation en cas de vent latéral