presentationequipeabonnementboutiquepubContact

CARROSSERIE > N°743 > Octobre 2021 Magazine - Vitrine SALON IAA DE MUNICH Résolument tourné vers l'avenir Le premier Salon de l'Auto à se tenir en « présentiel » depuis la crise du Covid a été l'IAA de Munich qui a remplacé l'historique Salon de Francfort. L'occasion pour les constructeurs de présenter leur vision des voitures urbaines du futur. En voici trois exemples. BMW i Vision Pour BMW, la mobilité d'ici 2040 passera par une petite auto d'environ 4 mètres de long, au look sympa mais à la finition élevée, connectée et faisant largement appel à des matériaux issus de l'économie circulaire. Le concept i Vision s'appuie sur les quatre piliers de l'économie circulaire vue par le constructeur allemand : Re:Think, Re:Duce, Re:Use et Re:Cycle. Le bavarois entend ainsi devenir le constructeur le plus durable du monde dans le domaine e la mobilité Premium. Ce concept fait l'impasse sur la peinture, jugée trop polluante : les surfaces sont anodisées ou traitées thermiquement. Idem pour le cuir ou le chrome, peu respectueux de la cause animale ou de la planète. Quant au logo, il est tout simplement gravé dans la carrosserie à l'avant et intégré à la signature lumineuse à l'arrière. La déconstruction en fin de vie du véhicule a aussi été intégrée et de nombreux éléments sont assemblés sans colle. Certaines pièces comme le volant faisant appel à de la poudre de bois sont réalisées en 3D à partir de matériaux biologiques. La forme du véhicule est lui aussi commandé par la recherche d'une consommation de « carburant » optimale et monovolume. Les vastes surfaces vitrées, le toit en verre et le pare-brise qui remonte très haut permettent aux occupants de baigner dans un espace très lumineux. L'absence de console centrale et des pieds de sièges très minces rendent l'espace à bord optimal. La « planche de bord » et le « tableau de bord » sont encore plus originaux puisque le système d'info-divertissement est remplacé par une structure en « verre » imprimée en 3D. Cette interface utilisateur « Phygital » est entourée de deux panneaux en bois. Côté conducteur, les informations sont projetées via un affichage tête haute. La BMW i Vision Circular peut aussi servir d'unité de stockage énergétique en soutien des besoins électriques en cas de pic de consommation (V2X). Ce véhicule est aussi connecté aux autres véhicules et à l'infrastructure routière afin d'améliorer la sécurité routière. Volkswagen ID.life : le SUV urbain VW du futur La future Volkswagen ID.2 de série pourrait être très proche au concept ID. Life dévoilé au Salon de Munich. L'ID. Life mesure 4,09 m de long, un format idéal pour une urbaine. Bicolore, l'ID. Life fait appel à du textile pour le capot avant et le toit ; ce dernier peut être enlevé pour rouler cheveux au vent. La carrosserie, la sellerie et même les pneus sont faits à base de matériaux naturels ou recyclés. Des caméras qui sortent à la mise du contact permettent la rétro-vision. A l'intérieur, l'ID Life joue la carte minimaliste ; les commandes liées à la conduite font appel à une surface tactile au centre du volant et l'auto est conçue pour accueillir un smartphone comme écran tactile central pour commander le système d'info-divertissement. Les bacs de portes accueillent des chargeurs sans fil. La planche de bord cache un écran qui peut se déployer sur toute la surface du pare-brise pour regarder un film ou jouer à un jeu vidéo sur la console embarquée à bord de la voiture. Les sièges se transforment en lits. Le moteur développe 230 ch et l'autonomie annoncée est de 400 km grâce à la batterie de 57 kWh. La commercialisation du modèle de série issu de ce concept devrait avoir lieu d'ici 2025. Renault 5 Electric Présentée comme concept en début d'année, la Renault 5 Electrique était aussi à Munich. Le modèle définitif qui en découlera devrait être lancé en 2024. Présente aux côtés de la nouvelle Mégane E-Tech, la R5 Electrique était l'une des star de Munich. Ce concept reprend le style de la petite Renault des années 70 tout en s'ancrant dans le XXIème siècle. Renault veut faire de sa future R5 une urbaine 100 % électrique, branchée et accessible. Pour cela, elle devrait reprendre, notamment, l'ensemble de traction de la Zoé (moteur de 136 ch et batterie de 52 kWh - soit 400 km d'autonomie). Renault annonce en revanche des temps de recharge beaucoup plus rapide que sur la Zoé (80 % en 30 minutes). La robe jaune (qui évoque la série limitée Monte Carlo sur base de R5 TS) lui va à ravir et les stylistes s'en sont donné à coeur joie au niveau des clins d'oeil à la « vraie » R5 et même aux mythiques versions Turbo. Sur le stand, était présent une mini expos avec «vraies» quatre R5 dont une R5 électrique (déjà), une Le Car Van et une TX.