logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
du monde de la carrosserie
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités du monde de la carrosserie


27 juin 2022 - (58242)

FÉDÉRATIONS, POLITIQUE

Nouvelle mandature : les 29 propositions de l'OTRE pour le transport routier

La nouvelle mandature présidentielle est l'occasion pour l'OTRE de continuer à interpeler les pouvoirs publics, cette fois en décrivant ce que devrait être la feuille de route pour le transport routier au cours des cinq prochaines années. Une première reconnaissance a été obtenue en mars 2022 dans le plan de résilience avec l'attribution d'une aide directe d'urgence de 400M d'euros à la profession, mais cela ne suffira pas pour faire face à la crise actuelle et pour la pérennité des entreprises.

L'OTRE priorise trois domaines majeurs :

- La transition écologique et énergétique : les transporteurs routiers doivent être au cœur de la politique environnementale,

- L'image du secteur : un besoin urgent de relancer l'attractivité des métiers,

- La souveraineté et la compétitivité de notre filière : nos TPE et PME sont résilientes mais elles doivent être soutenues car elles sont fragilisées et leur compétitivité est mise à mal.

Alors que gazole vient de dépasser une nouvelle fois la barre symbolique des 2Euros le litre, le constat est toujours aussi alarmant : la profession reste très fragilisée par les crises successives. L'OTRE demande le maintien et le renforcement de l'aide à la pompe mise en œuvre depuis le 1er avril 2022 au-delà du 31 juillet 2022.

A défaut et compte tenu de la volonté du Gouvernement de maintenir une aide sur le carburant plus significative et plus ciblée au-delà du 31 juillet 2022 à destination des « particuliers gros rouleurs », l'OTRE demande l'application de cette mesure aux « professionnels gros rouleurs » par le versement d'une remise par litre de carburant directement gérée par l'Administration fiscale. Celle-ci pourrait appliquer un système de remboursement mensuel basé sur les litres consommés au cours du mois précédents. Lire la synthèse des 29 propositions ici. - MF

Partager