logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

615246


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
du monde de la carrosserie
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Actualités du monde de la carrosserie


11 juillet 2023 - (60243)

EVÉNEMENTS

Solutrans 2023 : le vélo-cargo comme une des solutions de mobilité décarbonnée

Pour sa 18ème édition, Solutrans, le salon phare du véhicule industriel et urbain, sera le grand rendez-vous des solutions durables répondant aux enjeux d'une filière de transport plus verte. Parmi elles, le vélo-cargo occupera le devant de la scène avec un panorama complet des solutions développées et un programme de temps forts, rythmé par des conférences, des tables rondes et des ateliers pour éclairer les plus de 50 000 visiteurs attendus.

Entre la mise en place des ZFE prévue pour 2025 dans les grandes métropoles françaises, les restrictions de circulation engendrées et les émissions de CO2 générées par le transport routier, la livraison du dernier mètre est une vraie problématique que les professionnels du transport se doivent de prendre en compte dans leur schéma logistique de distribution. Face à toutes ces nouvelles contraintes, qui impactent le transport et la livraison, notamment en ville, le secteur du véhicule industriel et urbain doit se réorganiser. A cette fin, les professionnels de la filière sont de plus en plus nombreux à plébisciter des modes de livraison alternatifs, comme le vélo-cargo.

Le vélo-cargo à assistance électrique (VCAE) est un vélo à assistance électrique (VAE) équipé d'une caisse. Cette caisse permet de transporter des charges ayant des volumes variables. Plusieurs catégories de vélo-cargo existent :

- Le bi-porteur (à 2 roues) pensé pour porter la charge sur un plateau situé entre la colonne de direction et la roue avant ;

- Le triporteur classique ou pendulaire (à 3 roues) avec benne à l'avant ;

- Le long tail (rallongé) avec porte bagages pour deux enfants ou charges volumineuses ;

- Le vélo-cargo à plateau avant, avec espace de chargement au-dessus de la roue avant.

La capacité d'un vélo-cargo électrique varie en fonction du modèle et la marque du vélo. Cependant, la plupart des vélos-cargos électriques peuvent transporter jusqu'à 250 kg de marchandises. Certains modèles plus grands et plus robustes peuvent aller même jusqu'à 400 kg voir au-delà.

D'année en année, l'industrie du vélo-cargo connaît une croissance significative et de nombreuses entreprises et artisans s'y intéressent désormais. Outre sa fonctionnalité, sa modularité et les charges conséquentes qu'il peut embarquer, le vélo-cargo se faufile partout en ville et se gare aisément. Un argument de poids pour les transporteurs qui ne peuvent plus accéder aux centres urbains.

Autre argument majeur plaidant en faveur de l'utilisation du vélo-cargo : les émissions d'un vélo électrique seraient limitées à 22 grammes de CO2/km (incluant la production de la batterie), là où les rejets d'une automobile ou d'un VUL sont en moyenne 10 fois supérieurs. Par ailleurs, les professionnels peuvent également bénéficier d'une aide à l'achat dont le montant du bonus est égal à 40 % du prix d'acquisition, dans la limite de 2 000 Euros.

Séduits par ces avantages, les professionnels du transport et de la cyclologistique, excédés par les embouteillages et la disparition progressive des places de parking en ville, se tournent de plus en plus vers cette option de mobilité douce qui s'avère très intéressante.

Selon les données de 2022, la part des vélos-cargos électriques produits en France est en constante augmentation, passant de 16 % en 2018 à 22 % en 2022. Cela montre l'engagement des acteurs français de la filière dans la production des vélos-cargos électriques. (Source : Observatoire de la cyclologistique). Le marché du vélo-cargo est aujourd'hui en croissance sur notre territoire, même s'il est encore loin de nos voisins européens. L'Allemagne, par exemple, a enregistré plus de 160 000 vélos-cargos vendus en 2022, contre environ 70 000 en France, particuliers et professionnels confondus, dont 22 % sont fabriqués en France. Néanmoins, les vélos-cargos n'étant pas des véhicules immatriculés, les chiffres peuvent être variables.

Ainsi, toutes les conditions sont aujourd'hui réunies pour que la pratique du vélo-cargo s'accentue en France. Concernant la circulation, les réglementations urbaines évoluent et la plupart des municipalités s'efforcent d'améliorer la cohabitation entre les différents types de véhicules. Artisans, restaurateurs, prestataires de services ou agents municipaux... sont donc de plus en plus nombreux à se déplacer en vélo-cargo pour assurer des livraisons en centre-ville, jusqu'à 1,6 fois plus rapides qu'en camionnette de taille standard.

Maillon essentiel de la chaîne logistique, le dernier kilomètre et même le dernier mètre, sont de véritables défis pour les entreprises. Facteurs de coûts, ils représenteraient 5 % du chiffre d'affaires des entreprises et jusqu'à 26 % pour le secteur du e-commerce. A la question du coût, s'ajoutent celles de la difficulté du trafic en ville et de la maîtrise des émissions de gaz à effet de serre, notamment dans le cadre des ZFE. Sur ce dernier point, la livraison du dernier kilomètre contribue, à l'échelle nationale, à 25 % des émissions de gaz à effet de serre et occupe 30 % de la voirie. Fort de ces constats, transporteurs et logisticiens, multiplient les initiatives ces dernières années pour trouver des solutions et éprouver les modèles de mobilités de demain parmi lesquels le vélo-cargo.

Partager

 
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre