logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

009668


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
du monde de la carrosserie
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Actualités du monde de la carrosserie


12 mai 2023 - (59932)

CONSTRUCTEUR

200 acteurs du transport routier défendent la décarbonation avec le biométhane carburant

Atteindre la neutralité carbone et sortir de la dépendance aux énergies fossiles s'imposent de façon urgente selon 200 acteurs du transporteur routier, transporteurs, chargeurs et fédération professionnelles et certains constructeurs (dont Iveco et Iveco Bus). Ils ont saisi la Commission européenne pour dénoncer le projet de règlementation européenne qui exclurait les biocarburants, dont le BioGNV, pour répondre aux objectifs de décarbonation du transport routier privilégiant les seuls véhicules électriques et à hydrogène. En écartant les biocarburants dont le biométhane au seul profit de l'électrique et de l'hydrogène, l'Europe mettrait en péril la Transition Ecologique sur le transport routier estiment-ils. Rappelons que le 14 février dernier, la Commission européenne publiait sa proposition de règlement CO2 pour les véhicules lourds du transport routier de marchandises et de personnes. À l'horizon 2030 pour les bus et 2040 pour les poids lourds et les autocars, seules les technologies électriques et hydrogène seraient autorisées pour renouveler ces véhicules. Des solutions alternatives existent et sont disponibles dès aujourd'hui pour contribuer de manière concrète, économique et écologique à l'abandon des carburants fossiles. Cependant, l'absence de neutralité technologique et d'analyse en cycle de vie des carburants compromettent l'atteinte de nos objectifs climatiques (1). Déjà mature en Europe, le biométhane soutient le développement d'économies circulaires locales car il est produit à partir de résidus organiques et de déchets produits localement. Il apporte ainsi une contribution concrète à l'indépendance énergétique de l'Europe. La Commission européenne s'est d'ailleurs fixée un objectif de production de biométhane de 350 TWh pour 2030. À cet horizon, la filière gaz envisage une production de 60 TWh de gaz renouvelable en France et pour la mobilité, l'AFGNV a pour ambition d'atteindre 100 % de gaz renouvelable en 2033 (26 % en 2022) (2).



(1) Analysés en cycle de vie, les véhicules roulant au biométhane (BioGNV), génèrent en moyenne 80 % d'émissions de CO2 en moins par rapport aux véhicules Diesel classés « Euro 6 ».

(2) Des études réalisées par IFP Energies nouvelles (IFPEN) et Carbone 4, respectivement en 2019 et en 2020, montrent que les véhicules roulant au BioGNV ont une empreinte carbone comparable à celle des véhicules électriques en France.

Partager

 
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre